CHT Cévennes – Gard – Camargue
La coopération des hôpitaux publics du Gard

Nos projets

Les propositions opérationnelles

5 expérimentations sont en cours et visent à :

  • éviter l’arrivée aux urgences de personnes âgées provenant des EHPAD ;
  • renforcer le fonctionnement des Unités de Soins Intensifs Cardiologiques d’Alès et de Bagnols
    (renfort médical, veille sur le recrutement d’internes de spécialité) ;
  • élaborer un annuaire de structures de soins palliatifs et compléter le maillage territorial, en particulier sur le bassin du Vigan.
  • développer les transports infirmiers inter-hospitaliers
    pour permettre un retour rapide dans le Centre Hospitalier de proximité ;

Déploiement des Dossiers Médicaux Partagés et de la télémédecine

Après audit de leurs systèmes d’information, analyse des besoins de santé du territoire et appel à candidature de l’Agence des Systèmes d’Information Partagés (ASIP), les établissements membres de la Communauté Hospitalière  de Territoire ont décidé de s’engager dans la démarche de déploiement des Dossiers Médicaux Partagés (DMP) et de la Télémédecine – et cela dans un double objectif :

  • déployer une force de communication homogène, cohérente et massive
    pour faciliter l’adhésion de la médecine de ville au projet Dossier Médical Partagé ;
  • offrir un outil de communication entre les professionnels de la Communauté Hospitalière  de Territoire
    pour répondre aux besoins de prise en charge croisée
    (notamment en obstétrique et en aval des Soins de Suite et de Réadaptation) ;

Autres actions au delà du projet DMP

Au delà du projet Dossier Médical Partagé, l’audit relatif à l’interopérabilité des Systèmes d’Information de la Communauté Hospitalière  de Territoire a débouché également sur l’adoption d’un programme commun d’actions intégrant 4 projets visant à renforcer la circulation des informations et la concertation médicale :

  • densification des visioconférences, grâce à l’installation des stations dans
    tous les établissements et au déploiement de la technologie de type réseau IP ;
  • développement d’un portail de la Communauté Hospitalière  de Territoire, internet (pour le grand public) et
    intranet (pour les professionnels de la Communauté Hospitalière  de Territoire) ;
  • généralisation d’Apicrypt (messagerie sécurisée) dans tous les établissements
    de la Communauté Hospitalière  de Territoire ;
  • promotion de niveaux d’intégration supplémentaires entre établissements
    volontaires (ex : PACS Nîmes-Alès), à l’instar du réseau de télé-interprétation
    des EEG déployé en 2010-2011.

Les évolutions envisagées à 5 ans

D’ici 2017, les leviers d’actions envisagés résident principalement dans le soutien à la démographie médicale à travers la création de profils de carrière territoriaux et le développement de la télémédecine.

L’objectif de ces partenariats solidaires : pérenniser les activités de recours des établissements pivots, tels que les soins intensifs de cardiologie, les unités neuro- vasculaires, la cancérologie de proximité, l’offre obstétricale de niveau II…

A cela s’ajoute une orientation stratégique forte : l’élargissement du projet médical à la médecine de ville et aux maisons de retraite.

Les objectifs opérationnels prioritaires en court séjour et SSR

  • Structurer les filières d’urgence (cardio, vasculaires, polytraumatisés)
    et poursuivre la structuration de la filière AVC (en cours, grâce au
    financement par l’ARS d’un emploi d’animateur de la filière Gard-Lozère) ;
  • Structurer les filières de cancérologie ;
  • Structurer la filière SSR à travers le déploiement de l’outil Trajectoire ;
  • Compléter le maillage territorial en soins palliatifs (en particulier sur le
    bassin du Vigan, le sud et le centre du département) et structurer la filière
    soins palliatifs dans le cadre de la mise en place de l’Unité de Soins Palliatifs sur le CHU.

Les objectifs opérationnels prioritaires en gérontologie

En association avec les EHPAD impliqués dans la démarche :

  • Création d’une équipe mobile de prévention du risque infectieux,
    avec l’extension possible à d’autres risques dans un second temps
    (iatrogénie par exemple) ;
  • Développement de l’intervention des Equipes Mobiles de Soins Palliatifs dans les EHPAD,
    via le renforcement des équipes mobiles ;
  • Intervention des équipes mobiles de gériatrie dans les EHPAD.